Des gens passent et j’en oublie

Cie Ophélia Théâtre / France / Cinéma & Ciné-rencontre

Mercredi 16 novembre à 20h15 / Cinéma Le Club, Grenoble

 

Gaspard occupe ses nuits à lire l’Odyssée dans son petit réduit mansardé. Quand Polo, qui prétend être son cousin, débarque chez lui pour s’y installer avec son sac à dos rempli de liasses de CV, son quotidien s’en trouve chamboulé. Bob, à la rue, hurle à la fenêtre de Josianne qu’il n’a pas vue depuis dix ans des insultes et des je t’aime pour qu’elle lui ouvre la porte. Pierre-Henri Brahim qui le repère se dit qu’il a trouvé un copain. Fred erre dans les rues avec sa jambe folle. Tous finissent par se retrouver chez Josianne et apprennent qu’elle va être expulsée de son logement. Ils décident alors d’agir… Aux marges de la société, chacun des personnages est un monde en soi. Tous aussi extravagants et attachants les uns que les autres, ils sont les protagonistes d’une comédie sociale qui aborde avec un humour décapant et beaucoup de tendresse la question de la marginalisation sociale.

Le film mêle acteurs professionnels et non-professionnels qui vivent dans leur grande majorité des situations d’exclusion sociale. Les acteurs aux personnalités hors du commun, portés par des histoires de vie souvent singulières et chaotiques, ont ce qu’on appelle des « gueules ». Ils crèvent l’écran dans une présence rare.

 

TELERAMA : » Des acteurs à trognes comme on en voyait dans les longs métrages de Mocky, qui n’ont plus tellement droit de cité dans le cinéma contemporain, hormis peut-être chez Bruno Dumont. « Des gens passent » tient le rythme (…) et décrit une situation dramatique sans jamais céder au misérabilisme, en privilégiant l’humour et les personnages solidaires. »

 

Tout public dès 10 ans, durée 52 minutes suivi d’un échange avec le réalisateur

Réalisateur : Laurent Poncelet
Avec: Salim Benayech, Martina Coblentz, Christophe Delachaux, Marie-Christine Delhomme, Frédéric Montfort, Jérôme Plantevin, Henri Thomas, Sylvia Tourlan, Pascal Zeller
Première assistante : Clara Chambon
Monteur : Christian Cuilleron
Chef opérateur et premier cadreur : Julien Perrin
Ingénieur du son : Benoît Chabert

Production Cie Ophelia Théâtre avec le soutien de la Ville de Grenoble, du Département de l’Isère, de Grenoble Alpes Métropole / 

Soutiens : Drac Rhône-Alpes, Département de l’Isère, Ville de Grenoble, Commune de Le Percy, Communauté de Communes du Trièves, Institut Français, La Métro, CAF, région Auvergne Rhône-Alpes